Fabrique d’énigmes silencieuses Les objets photographiques de Constance Nouvel sont autant d’entités mystérieuses, muettes et immobiles. Empruntes d’absence, elles semblent avoir précieusement recueilli le secret d’un réel préservé. Ce statisme apparent est pourtant trompeur : certains titres suggèrent un léger mouvement (« Diffraction », « Translation », « Dépliement »), indices discrets aidant à remonter les pistes que l’artiste a brouillées. Loin des traitements informatiques actuels, le tirage argentique devient une matière, réceptacle d’un geste qui le transforme, dans un jeu de construction aux règles méthodiques. Une fois l’image fixée sur le papier, elle entame une métamorphose, accueillant les glissements d’un temps qui est à la fois celui du travail de la mémoire et celui d’une expérimentation plastique. De ce processus émergera l’objet final, éclosion définitive d’une forme accomplie. La représentation convoque ainsi plusieurs dimensions stratifiées, résultat d’un assemblage de calques et de filtres superposés au réel que l’image figure, transcrivant la subjectivité d’un regard lui-même mouvant. Par le biais de cette lente évolution formelle, les contraintes initiales de la photographie sont savamment déjouées, dans un geste libérateur. L’image acquiert une existence singulière en adoptant un format, un cadrage et un support qui lui sont propres. Ce jeu de contraintes détournées se joue lui aussi à plusieurs niveaux. Consciente des limites qu’elle a elle-même définies en choisissant de produire des pièces uniques, Constance Nouvel pourrait se départir de tout systématisme en explorant désormais les possibilités du travail de séries. Les Décors qu’elle collecte depuis 2009 semblent bien en être une amorce. L’artiste développe dans l’ensemble de son travail un usage du médium photographique à contre-emploi. L'infinité des possibles, quand il s'agit de photographie, semble résider dans ses potentialités de reproductions multiples. Constance Nouvel montre que cet enjeu est déjà absolument inscrit au sein d'une seule et même image. Noémie Monier 2013
> SORTIR DU CADRE
Plans-reliefs / 2017
Premier radiant / 2016
La solution de continuité / 2015
Vers le Haut et non pas vers le Nord / 2014
> BIO
> CONTACT
Translations / 2011-2017
EXPOSITIONS PERSONNELLES
Filigranes / 2015
Incidences / 2013
Décors / 2009 - 2016
OEUVRES
Transitions / 2014
Persistants / 2012 - 2014
Découvrements / 2008
Diffraction des points de vue / 2011- 2014
Une perception en strates / 2010
> TEXTES
CONSTANCE NOUVEL