Diaporama

Diaporama fait suite à trois expositions de Constance Nouvel, présentées successivement en 2019-2020 par la Galerie In Situ – Fabienne Leclerc (Paris), Le Point du Jour (Cherbourg) et le Centre photographique d’Île-de-France (Pontault-Combault). Néanmoins, ce livre ne constitue pas un catalogue des oeuvres exposées, mais bien le quatrième volet d’un cycle, qu’il synthétise et relance.

À l’origine, Constance Nouvel a conçu les trois expositions en s’inspirant du modèle des «plateaux» à l’oeuvre dans le jeu vidéo. Adaptée aux particularités architecturales de chaque lieu, une installation ouvrait un passage spatio-temporel imaginaire entre les décors d’un même univers. Constituée essentiellement de vues des expositions, Diaporama concrétise cette utopie, ou plus exactement l’approfondit. Car le défilement des pages met en relation des espaces et des temps qui demeurent visiblement incompatibles. Inscrite dans l’espace physique du livre, la dimension imaginaire du cycle se trouve accrue. Le parcours prend alors l’allure d’un rêve éveillé fait de contrastes et d’échos. Ainsi, Diaporama  donne à voir les articulations d’une recherche dont la notion de décor est un point nodal : comment les oeuvres trouvent forme dans l’espace et en modifient-elles la perception ? À quelles conceptions ou images du réel l’outil photographique donne-t-il accès ? Telles sont certaines des questions, indissociablement liées à la pratique de Constance Nouvel, qu’un entretien avec le critique d’art Paul Sztulman s’attache à éclairer. L’historien de la photographie Michel Poivert emprunte, lui, les voies de la science-fiction pour imaginer une énigmatique restauration de l’espace par la photographie.